Emplacement

Ne se trouve que sur les véhicules équipés en boîte de vitesse automatique et est situé entre l’arrière du moteur et la BVA (c’est une sorte de cylindre en forme de soucoupe) :

cof

Structure

Les principaux éléments d’un convertisseur de couple sont la roue (1) de pompe, la roue (2) de turbine et le réacteur (3).
La roue de pompe (1), ou roue primaire, est rendue solidaire du vilebrequin du moteur par l’intermédiaire de la coque (7) du couvercle.
La roue de turbine (2), ou roue secondaire, est relié à l’arbre primaire (9) de la BV.
Le réacteur (3), ou stator, est reliée au carter de BV par l’intermédiaire de la roue libre (8) et de l’arbre (4) du stator.
Le convertisseur de couple forme un bloc. La roue (2) de la turbine tourne librement dans la coque (7) du couvercle reliée à la roue (1) de la pompe. Le réacteur (3), qui est montée sur une roue libre (8), bloque le moteur dans le sens de rotation inverse.
Les aubes des roues de la pompe, de la turbine et du réacteur sont recourbées et caractérisées par des angles d’entrée et de sortie définis l’un par rapport à l’autre.
Le convertisseur de couple est rempli d’huile.

Fonction

Lorsque la roue (1) de la pompe tourne, l’huile se trouvant entre ses aubes est projetée à l’extérieur, dans la roue (2) de la turbine, sous l’effet de la force centrifuge.
L’énergie mécanique fournie par le moteur arrive à la roue de la turbine sous forme d’énergie d’écoulement.
A l’intérieur de la roue (2) de la turbine, l’énergie d’écoulement de l’huile est reconvertie en énergie mécanique (couple et régime) par dérivation à l’intérieur des canaux recourbés des aubes.
L’huile sortant de la roue (2) de la turbine dans le sens opposé à celui de la rotation vient alors frapper le réacteur (3), qui est maintenu via la roue libre dans le sens de rotation indiqué par la flèche claire. Les aubes du réacteur la dérivent à nouveau dans le sens de rotation de la roue (1) de la pompe.
Cette dérivation engendre au niveau du réacteur un couple qui s’appuie sur le carter via la roue libre (8) et l’arbre (4) du stator et est envoyé à la roue de la pompe par l’intermédiaire de l’huile.
Le total des deux couples, c’est-à-dire le couple d’entraînement transmis à la roue de la pompe par le moteur et celui envoyé à la roue de la pompe par la roue directrice via l’huile, est identique au couple envoyé à la BV par la roue de la turbine.
Le rapport entre le couple de sortie et le couple de transmission au moment où le véhicule part (conversion de démarrage) s’élève à 1 : 1,8-2,0. Il diminue constamment au fur et à mesure que la vitesse de la turbine augmente.
La direction d’arrivée à la roue directrice et la dérivation à l’intérieur de celle-ci changeant en même temps.
Une dérivation ne se produit plus dans le réacteur si le flux d’huile vient percuter l’arrière de ses aubes. La roue directrice commence alors à tourner dans le même sens que la roue de la pompe et celle de la turbine. Le rapport entre le couple de sortie et le couple de transmission se situe approximativement à 1:1.
Ce point intervient lorsque le rapport des régimes est de 1:0,87-0,9 entre la roue de la pompe et celle de la turbine et est appelé point d’embrayage.
Au-dessus de celui-ci le convertisseur de couple joue le rôle d’un embrayage hydraulique et atteint un rendement maximum de 98% environ.
Afin d’évacuer la chaleur générée, l’huile entre l’arbre du stator et l’arbre primaire est envoyée au réfrigérant, puis ramenée au convertisseur entre l’arbre du stator et la bride d’entraînement de la pompe primaire.

Opération de maintenance

Voir Vidange BVA

Références internes

  • RA27007229030X

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dutch NL English EN French FR German DE Italian IT Spanish ES
Commentaires récents